1 juin 2009

En tout cas, ça y ressemble. L’état de ma rue a un troublant rapport avec mon roman. Toute la rue Doudeauville est en train d’être refaite. Elle est éventrée, les trottoirs sont détruits, le bitune cassé par un tracteur-marteau-piqueur, il y a des tas de sable et de pavés, des tranchées, toutes sortes de véhicules de chantier. Le spectacle est impressionnant. J’aime beaucoup cette rue du quartier de Château Rouge, même si elle n’a rien de spécial à priori. Elle est proche de plusieurs métro, Château Rouge, Marcadet, Marx Dormoy, Barbès. Bizarrement nous sommes quatre écrivains à y habiter.

  • 1. Scorpene  |  11 juin 2009 à 11h23

    Fichtre, parce qu’en plus, tu habites mon quartier, il va falloir que je fasse une nouvelle version de mon hommage paranoïaque.
    J’aime beaucoup la rue Doudeauville, mais quand je serai écrivain, j’habiterai place Saint-Bernard.

  • 2. Martin  |  11 juin 2009 à 19h46

    je voudrais habiter mille endroits différents à Paris.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils rss