22 juin 2009

Un poète allemand a cité une phrase de Wittgenstein lors d’une émission de radio consacrée au philosophe : « Si un lion pouvait parler, nous ne le comprendrions pas ».

Je viens de terminer un texte, c’est parti d’une idée, d’une phrase, et finalement toute une aventure s’est développée (sur cinq pages). Impression de magie, décidée certes mais c’est toujours aussi merveilleux, on ne s’y habitue pas (même si à quarante deux reprises j’ai été au bord de laisser tomber tellement je ramais).

J’essaye de m’organiser, j’ai un certain nombre de choses à régler (fermer mon compte à mon ancienne banque, envoyer des papiers à la sécurité sociale, aller au TGI de Meaux pour refuser l’héritage -dettes éventuelles- de mon père, aller à la piscine une fois par semaine, reprendre le dessin, appeler ma prof de flugelhorn).

  • 1. mm  |  24 juin 2009 à 19h08

    Suis en manque d’infos ! :) Plus plus de posts !

    Wittgenstein c’est super. Depuis que j’ai entendu parler du « roc wittgensteinien », le mot « roc » tout seul me paraît toujours orphelin. Pareil pour « impératif », un « impératif », c’est nécessairement « kantien »…

  • 2. Trungpa  |  25 juin 2009 à 16h38

    Comme quoi Wittgenstein ne dis pas que des choses sans intérêt (mais c’est un autre sujet)
    Je voulais juste en profiter pour dire que j’aime beaucoup vos romans et j’attends impatiemment le prochain tant je me suis régalé du dernier…

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS