14 octobre 2009

C’est incroyable : le bazar s’est emparé de mon appartement. Valise au milieu de la pièce, chaussures, paquets de mouchoirs, journaux, livres qui traînent par terre., verres et tasses posés un peu partout. Je pensais que c’était un phénomène français, que l’Allemagne ne serait pas contaminée par cette étrangeté. Mais non. Je me demande si des savants étudient la question. Moi ça ne me gêne pas particulièrement. En fait, j’aime bien ça, un paysage est ainsi créé, un pays intime, accidenté, comme le Monde Perdu d’Arthur Conan Doyle. Il y a aussi un carton ouvert débordant de paquets argentés : je viens de recevoir une livraison de thés. Le top beauté orientale (été 2009) est superbe, émouvant comme un grand vin rouge. C’est un thé particulier, dont les feuilles ont été mordues par des insectes ; cette morsure, en oxydant les feuilles, va donner au thé un goût renversant.

  • 1. ce6lia  |  14 octobre 2009 à 23h06

    J’ai retenu une phrase d’une sympathique personne qui m’avait pris en auto-stop (donc forcément sympathique?): « l’homme voyage toujours avec sa coquille ».
    Sa coquille est constituée du passé, des qualités, des défauts, des rêves, des vices, des sourires, des cauchemars…qui sont propres à chaque individu.

    Ainsi, si le bazar est à Paris, il le sera également en allemagne.

    C’était la phrase hautement philosophique de 23:05.

  • 2. Baldassare Castiglione  |  19 octobre 2009 à 22h01

    Du désordre dans ton appartement ? Oh, oui, comme c’est étrange.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS