18 octobre 2009

Je suis allé faire une longue balade en forêt. Elle est là, juste à côté, je me suis dit que c’est dommage, un peu malpoli, de ne pas lui rendre visite plus souvent. J’y vais prudemment, je n’ai pas l’habitude de la nature dès lors qu’elle se trouve en dehors de mon assiette. C’est la première fois depuis mon séjour que je vais si loin dans la forêt et cette balade s’est apparentée à une expérience psychédélique. Je marchais depuis cinq bonnes minutes, réfléchissant à une histoire que je suis en train d’écrire, à sa progression, à sa fin, quand j’ai eu la conscience de l’extraordinaire sous mes yeux inattentifs : j’étais entouré de couleurs, de rouges, bruns, marrons, jaunes, des couleurs brillantes, lumineuses, sombres, elles se présentaient sous forme de paillettes, d’éclats, d’écailles. J’ai eu l’impression de me trouver dans un kaléidoscope. Ce n’était pas désagréable, il suffisait de ne pas paniquer. C’était magnifique, incroyable ; mes yeux par instant devenaient myopes sous l’assaut des couleurs. Je n’ai jamais pris de lsd, mais je pense que ma balade en forêt a eu des effets proches de cette drogue. La prochaine fois je serai plus prudent, j’irai plus doucement, pour profiter plus tranquillement de la magie psychédélique de la nature.

  • 1. m*m  |  18 octobre 2009 à 19h57

    Martin, avant que tu ne partes, tu m’avais promis de ne pas essayer le fameux « SchlechteSonne » allemand, que les raveurs outre-rhin proposent gratuitement aux voyageurs ! ;)

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS