13 novembre 2009

J’ai corrigé les épreuves de Parfaite qui sort enfin en poche (Points Seuil) en janvier (un peu après mon nouveau roman). J’ai nettoyé le texte de ses coquilles, coupé quelques phrases, précisé certaines choses. C’est un roman qui a été écrit avant Stupide, mais qui est sorti un an après celui-ci. C’est un petit éditeur (les éditions Mutines) qui avait désiré le publier, mais avait ensuite partagé cette tâche avec une autre structure. Il y aurait beaucoup de choses à dire, mais passons. C’est un roman que je n’écrirais plus ainsi (que je n’écrirais pas aujourd’hui), mais qui a sa place dans mon parcours. En corrigeant les épreuves je me suis retenu de faire des modifications importantes, je me devais de rester fidèle à l’esprit dans lequel j’étais en ce désespérant été 2000 (fidèle aussi à mes capacités littéraires de l’époque). J’en ai profité pour écrire une postface, pour parler des influences et de ma situation à l’époque. J’ai bien envie d’écrire un autre petit livre rock ‘n’ roll comme ça.

J’ai programmé La Nuit Américaine au Catacombs Cinema Club ; j’espère que tous les fellows ne l’ont pas vu. Le soir même (samedi 21) où, loin de là, à Paris, des amis donneront un concert à la Belle Vie Saint Martin. C’est à 21 h.

  • 1. sadoldpunk  |  16 novembre 2009 à 12h53

    Ah que j’aimerais participer au Catacombs Cinéma Club! Ceci dit, parmi les comédies de Truffaut, La Nuit américaine n’est pas mon favori… je pencherai plutôt pour la série des Doinel.

  • 2. Martin  |  17 novembre 2009 à 18h34

    C’est mon préféré avec La Chambre Verte (d’après James, L’autel des morts, je vais lire ça très bientôt). Parce que ça parle du travail artistiques, et de ses liens (de sa concurrence) avec la vie réelle. C’est un thème que j’adore. Par contre je ne trouve pas que ce soit une comédie.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS