27 décembre 2009

Très bon article de Pierre Assouline sur son blog. Je ne suis pas toujours d’accord avec lui. Là oui. Et puis il termine en parlant d’un de mes sujets fétiches : les couvertures. Il y aurait tant à faire dans ce domaine en France. Peut-être que l’essor du livre électronique invitera les éditeurs à repenser les romans papier, à en faite de beaux objets (couverture comme occasion de création, hardcover, papier de meilleure qualité).

Après-midi passée en compagnie de la galette Yiwu 2003 de Teamasters. C’est un pu er sheng (cru et ici assez jeune), mais déjà très bon. Ce thé est inépuisable, avec quelques grammes, un nombre d’infusions incroyable (je me suis arrêté à douze, j’aurais pu continuer). Ce soir je retrouve le (pu er) vrac 28 de 1998 que je n’avais pas goûté depuis des mois.

« (…) sa méfiance face à la nouveauté n’a d’égal que son scepticisme à l’égard du passé. » , Peter Ackroyd, Shakespeare.

Belle journée, la dépression s’est dissipée. Lectures, prise de notes, paresse, déplacement d’idées d’un endroit de mon cerveau à l’autre (câbles, ascenseur). Hier soir dîner avec ma cousine au Pho 67 mon restaurant préféré (nourriture vietnamienne, simple et pas chère). Le quartier (Saint-Michel) est une énigme pour qui veut manger, il y a trop de restaurants, tous ont l’air destinés aux touristes. Celui là fait exception. Ce matin café croissant dans un café de Gambetta avec une vieille amie.

Oscar Peterson, Exclusively for my friends (une pensée pour Laurent Sagalovitch, nouveau Canadien).

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS