21 juin 2010

Un texte sur le site du théâtre du Rond-Point et la traduction en anglais de ma préface à L’âme humaine, de Wilde.

L’importance donnée par beaucoup de media à une affaire sportive sans importance continue à achever le peu d’estime que l’on pourrait encore avoir pour ceux-ci (France Culture ouvre son journal sur ce truc, c’est désespérant). Bien sûr in fine pour certains il s’agit de transformer les problèmes économiques en problèmes culturels et religieux. Pour la plupart des journaux il s’agit simplement de suivre le bruit fait par les petits camarades, sans réfléchir. Et ainsi se construit un monde.

  • 1. constance93  |  21 juin 2010 à 19h21

    je suis d’un tempérament profondément optimiste donc
    à propos de ton texte : l’homme est un virus et un parasite, mais pas que.
    à propos de l’imbécilité des médias : c’est qu’une fois tous les 4 ans, ça passera.
    ;D

  • 2. gilda  |  23 juin 2010 à 00h23

    Je crois hélas que pour ce qui est des emballements médiatiques souvent si opportuns (pendant ce temps sont votées des mesures dont on verra plus tard ce qu’elles auront cassé pour la plupart des gens), le foot n’est qu’un formidable révélateur de pratiques permanentes.

  • 3. Martin  |  23 juin 2010 à 11h48

    par exemple :
    http://www.maitre-eolas.fr/post/2010/06/23/Et-si-pendant-la-coupe-du-monde%2C-on-l%C3%A9galisait-le-financement-occulte-des-partis-politiques

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS