30 août 2010

Je viens de recevoir des livres étasuniens et bon dieu ils sont beaux (les deux essais de Michael Chachon et la compilation de la plupart des textes de Joan Didion), hardcover, jaquette, papier épais.

Il y a quelques jours projection à Solitude de Man on Wire, le film sur le funambule Philippe Petit. Très beau film sur l’artiste, sa capacité à créer de la beauté, à l’imposer à un monde. récalcitrant. J’ai rarement été autant ému et émerveillé par un documentaire. Et puis c’est un portrait de l’artiste en braqueur. L’art comme attaque de banque.

Impression d’habiter un manoir (compacté) dont toutes les pièces sont des cuisines, avec un plat en cours, en train d’être préparé. Le livre sur Beckett est terminé, je le relis cette après-midi, il me reste un texte pour Marc Molk, un texte jeunesse (une commande), mes deux livres en chantier, le livre que je prépare avec Thomas Reverdy, et enfin mon livre de dessins (qui ne verra jamais le jour : on dirait des dessins d’enfant, mais bon c’est agréable et peut-être que dans dix ans à force d’acharnement j’arriverai à quelque chose de montrable). Une maison de cuisines, c’est le paradis, mais ce n’est pas raisonnable, c’est possible pendant un temps, mais d’ici une semaine il n’en restera que trois, respirer un peu.

  • 1. gilda  |  30 août 2010 à 21h37

    Peut-être vous lisez-vous déjà, mais au sujet de Philippe Petit http://la-marche-aux-pages.blogspot.com/2010/08/lenvol-gracieux-du-voleur.html

  • 2. céline  |  31 août 2010 à 16h02

    hey, pour ton livre de dessins, j’espère que c’est pas l’avis d’une personne qui ne s’y connait pas en comics qui te fait dire ça ! Je m’en voudrais…

  • 3. Martin  |  31 août 2010 à 23h39

    @ gilda : non je n’ai pas lu, mais j’ai hâte maintenant !

    @ céline : ne t’inquiète pas, je ne me décourage pas :-)

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS