18 septembre 2010

Cela devait arriver. J’ai reçu un message anonyme sur des fautes d’orthographe dans un précédent post de mon blog. Je déteste les messages anonymes. Mais j’ai tout de suite compris qui m’écrivait. Allez je sais que c’est vous madame Falo ! Je reconnais votre façon de pointer les fautes (en écrivant en MAJUSCULES les corrections). Madame Falo était ma maîtresse en CM1. Alors ok il m’arrive de faire des fautes, pas très souvent je crois, j’écris les billets de ce blog rapidement, et donc c’est inévitable (je viens de passer l’été à relire les épreuves de mon prochain livre, puis à relire après le passage de la correctrice, de mon éditrice, de son assistante, et j’ai encore trouvé des fautes, assez insensées, j’ai par exemple oublié un mot dans une phrase -mais là le texte devrait être orthographiqment quasi parfait, je croise les doigts). Dans un précédent post, j’ai écrit « les bêtises que raconte les médias », oui il manque un « nt » (pardons un « NT » comme me l’écrit madame Falo). On s’en remettra, je crois. Par contre, madame Falo, vous auriez pu avoir la correction de commencer votre email par un petit « Bonjour », et vous auriez pu le signer. A quoi bon ne pas faire de fautes de français si c’est pour faire des fautes de savoir-vivre ?

  • 1. ema  |  18 septembre 2010 à 15h03

    c’est trs dffcle de lre vrmnt un txte.

    là, si j’enlève les voyelles au milieu d’un mot, ton esprit ne devrait pas le voir. tu sais lire SANS.

  • 2. Martin  |  18 septembre 2010 à 15h18

    :-)

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS