28 octobre 2010

Sortie ces jours-ci du deuxième tome du Rire de résistance, sous la direction de Jean-Michel Ribes, édité par Beaux-Arts et le théâtre du Rond-Point. Le livre est beau ; ma participation consiste en des textes sur l’humour anglais, Mark Twain, Thomas de Quincey, Chesterton et Shaw.

J’étais parti pour participer à la manifestation, mais après une matinée passée à l’institut Pasteur à attendre de me faire vacciner contre la fièvre jaune (pff le vaccin contre le grippe c’est pour les petits joueurs), je suis allé coller mon front contre le clavier de mon ordinateur. Je dois terminer un certain nombre de trucs.

Nouvel atelier. Cette fois, je m’installe rue Bisson, à Belleville. Ce n’est pas vraiment un atelier, et je n’y ai une place que l’après-midi (Clément y est le matin -on est un peu en retard pour notre bd -tiens, son dernier strip se passe à la Belle vie Saint Martin). Mais c’est plutôt pas mal. En attendant autre chose. Et puis j’aime le trajet de La Chapelle à Belleville, il y a le métro aérien.

On m’a refusé un autre texte pour enfants. Décidément, c’est la période. La raison : pas assez drôle. Ah ah. Bon, c’était pour un magazine.

Dîner chez moi avec mon frère et une de ses copines. Je ne fais pas de dîner chez moi, et en fait c’est super (Art Tatum s’occupait de la musique). Je recommencerai.

Reçu ce matin Tenir tête à l’orage, de Thomas Vinau. Heureusement il y a les ondes amicales. Ce soir, gâteau de la semaine.

  • 1. constance93  |  28 octobre 2010 à 19h30

    chez moi, la manifestation était triste. nos cris, nos musiques, notre bonne humeur cachaient la sensation d’avoir perdu un combat, et un morceau de démocratie. ce ne sont plus des miettes que nous vole le gouvernement, mais des pans entiers de ce qui fait de la France une démocratie.

    je lis le dernier commentaire que tu as déposé sur ton blog et pense à l’émission que j’ai regardé auj’, un reportage réalisé par des journalistes suisses sur sarkozy et les médias et censuré en France. le lien : http://www.bu2z.com/video/reportage-sarkozy-censure.html

  • 2. thoams  |  29 octobre 2010 à 14h41

    bzzzzzzzzzzzzz

  • 3. gilda  |  29 octobre 2010 à 16h07

    Tiens, je ne fais plus non plus de dîner chez moi, depuis bien trop longtemps – en même temps, depuis que j’écris dans ma cuisine, la table de la cuisine est devenue une table (encombrée) de bureau et comme nous ne disposons pas d’une salle à manger …

    J’aime beaucoup qu’Art Tatum se soit occupé de la musique, c’est tout lui. :-)

  • 4. Martin  |  31 octobre 2010 à 10h08

    @ constance :
    les manifestations se terminent, mais cela n’a pas été vain, cela peut être le prélude à d’autres choses, cela sert toujours de se battre même si les effets ne nous semblent pas apparaître immédiatement.
    merci pour le lien, je vais regarder ça – l’absence de critiques de la part des media français vis à vis de Sarkozy et de sa politique est hallucinante (le Monde, entre autres, se révèle, quand sous la plume de son patron Fotorino, il soutient la réforme).

  • 5. constance93  |  1 novembre 2010 à 14h10

    la vidéo que je t’ai passé explique assez bien ce phénomène que je trouve moi aussi hallucinant.
    tu as sûrement raison à propos du mouvement, beaucoup le disent (j’ai lu un article sur rue89 dernièrement) : il n’est pas inutile. et je suis d’accord avec toi : il faut se battre, même quand cela devient inutile, surtout quand cela devient inutile, on ne sait jamais si quelque chose de positif ne peut pas en découler…

  • 6. Laurence  |  3 novembre 2010 à 10h12

    Comme Cyrano de Bergerac, se battre “c’est bien plus beau lorsque c’est inutile”… Mais enfin, si ça pouvait alléger les coeurs, ce serait bien aussi.

  • 7. ADCR  |  4 novembre 2010 à 00h30

    Les manifestations ne se terminent pas. Les médias passent a autre choses, et puis les spectateurs oublient vite, et puis la démocratie passe. Il y a un truc incroyable c’est cette habitude que prennent ceux qui se mobilisent une fois de temps en temps a laisser tomber a la moindre réussite plus médiatique que politique des différents gouvernements. Concernant les retraites les contres réformes ont commencées a germer dès la fin des années 90, vous croyez que les conservateurs de tout poils (socialistes ou ump) ont baissés les bras? Bin non, bien au contraire. Et a ceux qui se disent que la prochaine bataille c’est 2012, je répondrais que d’ici là la gauche doit gagner la bataille des idées sans cela elle sera toujours battue par la droite. Pour l’instant le PS pense a 2012 pas aux idées de gauche. Peu probable qu’ils se retrouvent au second tour, mais d’autres partis de gauche peuvent le faire…Et si le PS gagne malgré tout avec les idées qu’ils vendent actuellement, autant avoir sarkozy.

  • 8. Martin  |  11 novembre 2010 à 02h00

    @ constance, laurence, adcr : en tout cas ça réchauffe, et les gens se parlent, échangent, confrontent leurs idées.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS