31 mars 2011

listes


Un blog de listes ici. Pour les amateurs des Notes de chevet de Sei Shonagon.

25 mars 2011

rencontres


Je suis à la médiathèque de Mondoublau ce soir et à celle de Contres demain à 15h.

Sinon j’écoute Take it with me de Tom Waits.

Je viens de lire un album pour les enfants de Thomas Vinau et de Lisa Nanni, aux éditions Motus : Du sucre sur la tête. C’est un très bel album, plein d’invention. Je l’aime beaucoup. (Nathalie Kuperman vient de sortir Sacrée Kornebik à L’école des loisirs, c’est très chouette, et puis un ouragan s’appelle Martin…).

Et puis je marche ces temps-ci, en équilibre, j’empile des livres sur mon bureau et des assiettes dans mon évier, je construis des étagères dans ma tête pour y ranger tout un tas de trucs inutiles, j’ai des paysages intérieurs, et quand je regarde la nature il me semble déceler quelque chose de familier.

21 mars 2011

frangipane au cyanure


J’ai été pris de l’envie d’un livre comme une faim soudaine, qui ne peut attendre une heure, pas pour une pâtisserie, mais pour un livre, pour les Journaux de Sylvia Plath, que je lisais l’an dernier dans la bibliothèque de la résidence où j’étais. Le livre était emballé dans un fin film plastique, je l’ai arraché sitôt sorti de la librairie, je l’ai ouvert au hasard. Je n’ai pas lu, trop décontenancé par l’odeur de frangipane qui venait des pages. Parfois on désire un livre comme un gâteau, et parfois notre désir le transforme réellement en pâtisserie. (Je dis de la frangipane, mais je crois que le cyanure a lui aussi une odeur d’amande.) C’est un mélange. Ce livre est un livre-ami. Je m’y retrouve pour mille raisons. Parfois on devient amis posthumes. On se tient chaud quand même.

C. a lu à haute voix un poème de Ted Hughes hier, un poème sur Sylvia, extrait des Birthday Letters.

12 mars 2011

Le comptoir des mots


Sandrine Bonini et moi serons au Comptoir des mots (239, rue de Pyrénées, Paris, à deux pas de la place Gambetta) ce dimanche 13 mars à 16h pour présenter La bataille contre mon lit. Si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas à passer :-)

10 mars 2011

l’eau des rêves est respirable


Il y a cette chanson de JayMay (autumn fallin’) que j’aime beaucoup en ce moment. Il y a le printemps qui arrive et que je ne vais pas remercier car il est trop populaire et un peu d’esprit critique ne fait pas de mal. Il y a des nuits où l’on coule sans se noyer et ça dure des heures. C’est le moment d’admirer les profondeurs. L’eau des rêves est respirable.