29 septembre 2011

Je serai vendredi, samedi, dimanche à Grandignan pour le salon du livre de poche. Deux rencontres sont prévues, l’une avec Guy Goffette (javais lu Les derniers planteurs de fumée et je découvre sa poésie), l’autre avec Fanny Salmeron (il faut lire Si peu d’endroit confortable ; et elle vient de sortir un nouveau roman, toujours chez l’impeccable Stéphane Million éditeur). Cela va être un beau week-end.

Un café à Nantes, après l’enregistrement d’une petite émission pour France Bleue Loire Océan. Un petit côté Berlin.café sur l'île de Nantes

  • 1. Mélanie  |  30 septembre 2011 à 02h33

    Et le Salon du livre de Montréal lui ?? Vous avez écrit que vous voudriez déménager peut-être au Canada …Profitez-en pour venir nous voir !!! Et aujourd’hui il a plu toute la journée à Montréal ;)

  • 2. Martin  |  30 septembre 2011 à 07h43

    @ Mélanie : J’espère revenir à Montréal. J’aime beaucoup cette ville (et puis j’ai un cousin et une cousine là-bas). Avant j’irai peut être à Vancouver voir un ami.
    à bientôt peut être :-)

  • 3. Seb  |  30 septembre 2011 à 21h47

    Martin, il va falloir donner ces petites adresses.
    J’aime bien « ce côté Berlin ».

  • 4. saga  |  3 octobre 2011 à 18h16

    @mélanie. Vous êtes gentil mais bon entre vancouver et montreal, connaissant mon martin, y a pas photo. C’est Raincouver qui lui faut!

  • 5. Mélanie  |  4 octobre 2011 à 02h16

    @saga: Si vous le dites !! ;) Juste le rencontrer une fois au moins ferait mon bonheur. On ne sait jamais …

  • 6. saga  |  4 octobre 2011 à 16h14

    @melanie: vous serez affreusement décu. Martin est un type abominable. Un francais hautain, arrogant et cynique. Il vaut mieux eviter de se trouver sur sa route. Gardez le bien au chaud dans vos reves, ca vaut mieux…:)

  • 7. Martin  |  13 octobre 2011 à 12h22

    @ Seb : quai François Miterrand.

    @saga : j’aime beaucoup Montreal, mais oui l’appel de la pluie est fort

    @ saga : voilà une belle notice biographique pour mes prochains livres :-)

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS