12 novembre 2011

Utopiales, 2011Fin d’après-midi et début de soirée aux Utopiales, le festival de la science fiction de Nantes. Jodorovwky sur scène nous raconte des histoires morales et des blagues spirituelles, c’est souvent beau et inspirant, même si la succession ne nous laisse que peu de temps pour les assimiler. Je suis heureux de l’avoir vu, je connais à peine son travail, ses livres, ses films, c’est un artiste vers qui je vais aller, un jour ou l’autre. Et puis, envie de lire Solaris, le roman de Stanislas Lem. J’aime les salons de la science-fiction, ils me rappellent le club science-fiction du collège, le lieu de refuge pour les élèves bizarres, pas à leur place en classe ni dans la cour de récréation. Nous avons acheté cet album, dessiné par Sarah Debove (et Serge Lehman, auteur dont j’avais aimé un livre jeunesse), dessinatrice et peintre talentueuse, notre voisine, et bientôt notre voisine d’atelier.

album de Sarah Debove et Serge Lehman

Michael Chabon écrit dans Maps & Legends : « And yet here I am -here I have always been, for as long as I can remember knowing anything about myself- feeling like a stranger. (…) I failed to notice what now seems clear, namely that there was really only one investigation all along. One search, with a sole objective: a home, a world to come call my own. »

Earl Hines, Boogie Woogie on St Louis Blues.

earl hines

  • 1. Marie  |  13 novembre 2011 à 10h18

    Sarah Debove avait exposé à Châteaubriant, son travail est vraiment magnifique.

  • 2. Martin  |  13 novembre 2011 à 12h51

    oui :-)

  • 3. Elise  |  13 novembre 2011 à 20h47

    un livre jeunesse… « no pasaràn, le jeu » ? L’intérêt pour ce livre ne faiblit pas

  • 4. Martin  |  23 novembre 2011 à 14h18

    @ Elise : oui c’est no passeran le jeu.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS