27 février 2012

Manon est venue passer trois jours à Nantes. J’ai l’impression qu’on ne découvre une ville qu’en y recevant des amis. Y habiter ne suffit pas. Trois belles journées, sans travail, des sortes de vacances. On a assisté à une rencontre avec Miguel Benasayag (viré de France Culture il y a quelques années, philosophe) et Angélique Del Rey, et c’était passionnant, sur la résistance et le conflit, l’absence de “grand soir” et “d’homme nouveau” (ouf), et l’importance de toutes les petites choses, à contre-courant. Puis fin de soirée à La maison, le plus chouette café de la Terre (je ne bois pas de bière habituellement, mais là il y en a une super). Découverte d’une “cantine” chaleureuse et pas chère près de la rue du Calvaire, le Badérioc,. Aujourd’hui on a dévalisé Bossard, expo de la photographe Corinne Mercadier à l’Atelier, petit passage par un restaurant bio et idéal, le café Grimault, (déco, gentilesse du patron, cuisine inventive de la fille, et prix modestes), et enfin Les Machines de l’île pour une ballade à dos d’éléphant. Il n’y a que dans sa propre ville qu’on devrait partir en vacances.

Café Grimault

  • 1. Sebastien  |  27 février 2012 à 10h53

    Vous y êtes un très bon guide, de ce Nantes.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS