2 juin 2012

C’est une question que l’on me pose souvent. Je ne vais pas donner la réponse habituelle, technique. Essayons ça : les idées viennent d’une tension et d’un relâchement, comme si ce mouvement créait une petite flamme. Etre là et pas là, apparaître et disparaître. Mon esprit voit quelque chose, un sujet, quelque chose qui m’intéresse, qui m’excite, qui m’émeut, j’attrape. Et je relâche. De cette liberté, les idées naissent. L’inspiration est une condensation du rapport de notre âme avec le monde.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS