9 août 2012

Roland C. Wagner est mort. Saloperie de routes et de voitures. Il avait 51 ans et je ne l’ai découvert que cette année. Je l’avais croisé aux Utopiales l’automne dernier, j’ai lu quelques unes de ses nouvelles, on ne s’est jamais parlé. Comment fait-on une minute de silence sur le net ? Je ne suis pas certain de l’intérêt de la chose. Mais dire la tristesse, l’horreur. Nombreux seront ceux qui porteront la mémoire. Et les livres sont là. Je me sens plein d’appétit. C’est ça que nous pouvons opposer à la mort : notre faim.