19 août 2012

traductionC* lit Ces corps vils (Viles bodies), d’Evely Waugh. Ou plutôt a essayé, mais la traduction a arrêté sa lecture (par contre elle a commencé L’épreuve de Gilbert Pinfold, et là la traduction est claire). J’ai lu ce roman il y a déjà bien longtemps, je l’ai repris et la profusion de points d’exclamation a tout gâché. J’ai comparé avec le texte original, et dans celui-ci les points d’exclamation sont rares. Ce n’est pas la première fois que je remarque une épidémie de points d’exclamation dans les traductions françaises. Il faudrait enquêter sur le sujet. Demander à ces traducteurs la raison d’une telle transformation du texte (un sabotage). Je hais les points d’exclamation (et les points de suspension).

Pour le plaisir, une vidéo où Kurt Vonnegut parle de son opposition aux points virgules (sujet sur lequel je suis moins sensible) :