12 septembre 2012

Il y a déjà plusieurs semaines, Livres-hebdo le premier a dévoilé le secret à peine dissimulé par un anagramme. Depuis d’autres journaux ont donné l’info en chroniquant La nuit a dévoré le monde, il est donc temps de partager avec les lecteurs de ce blog. Pour les curieux, une partie de mon travail d’écrivain se poursuivra désormais aussi sous le nom de Pit Agarmen. Allez faire un tour ici.