5 octobre 2012

À partir de 18h30, soirée de lancement du Banc de Touche, à la librairie-galerie Le Monte-en-l’air, 71, rue de Ménilmontant, Paris 20°. Il y aura à boire (et de petites choses à grignoter). Clément et moi serons là pour discuter, dédicacer, dessiner. Ça devrait être super. Merci Guillaume de nous accueillir !

lancement

Je suis heureux comme si c’était mon premier livre. Il faut dire que nous avons commencé à travailler à cette bd il y a six ans. Beaucoup de choses se sont passées. Des ruptures, des déménagements, de nouveaux boulots (pour Clément). Au départ on voulait publier la bd dans la presse. Mais personne n’en a voulu. Ni la presse bd, ni la presse presse, ni la presse en ligne. Ensuite on a cherché un éditeur. Alors bien sûr ces années n’ont pas été consacrées à travailler à cette bd à plein temps. Parfois on n’en discutait pas (on n’y travaillait pas) pendant des semaines, des mois. Il y a eu de longues pauses. On a eu des moments de découragements aussi. Enfin, un jour un éditeur enthousiaste a voulu publier notre livre : les éditions Diantre. Mais peu de temps avant de signer le contrat, elles ont fait faillite. On a repris notre quête d’une maison d’édition. Clément a rencontré Wandrille au Festiblog, et assez vite le courant est passé. Un an plus tard la bd sort. Cette dernière année a été la plus productive, on a fait pas mal de nouveaux strips, on est passé du noir et blanc à la couleur. Six ans. Pour dire à ceux qui cherchent à être publiés : acharnez-vous, défendez ce projet auquel vous tenez, auquel vous croyez, prenez-en soin. Ne croyez pas au refus. Parfois un livre cohérent, qui tient la route (et on l’espère bon), est refusé. Parce qu’il n’est pas dans l’air du temps, parce que les gens passent à côté en série, parce que les éditeurs ont peur, parce qu’ils ne comprennent pas. C’est comme ça. Alors accrochez-vous bordel et faites accepter vos rêves au monde.