15 août 2013

Des nouvelles de Grèce : on se bat toujours à Thessalonique et ailleurs. Septembre va être intense.

Avec C* et quelques amis nous avons écrit et composé une chanson en anglais intitulée Depression (chant, ukulele, guitare, bidon en guise de batterie). En écoute bientôt sur ce site. Là C*, Manon et moi cherchons un nom de groupe.

Tout est calme ici. Un 15 août. Alors on s’active. Un peu de musique au levé, puis café en terrasse, et écriture à l’atelier toute la journée.

Très beau livre jeunesse : Le chien à plumes, de Jean-Baptiste Bourgois (attention : c’est un ami). Chez Hélium.

Les commentaires sont à nouveau actif sur le blog.

En ce moment, je lis Hérétiques et Orthodoxie de Chesterton (chez Climats, superbes éditions). Décidément j’aime Chesterton, son esprit, son intelligence aiguisée, généreuse, dévastatrice et paradoxale. J’ai bien entamé Dôme de Stephen King (excellente idée, brillant, mais King aurait besoin d’un éditeur pour couper des passages). J’ai bientôt terminé Le vase où se meurt la verveine de Frédérique Martin (Belfond) : c’est poignant, beau et assez traumatisant. J’ai lu dernièrement : Le grand plongeon, de Jean-Basile Boutak. Très beau texte, violent, personnel. Je suis toujours plongé dans : Shakespeare et le désordre du monde, de Richard Marienstras (une pensée pour lui). Je le corne, je souligne des phrases. Pour ceux qui se passionnent pour Shakespeare, l’art, la vie et la mort, c’est un indispensable.

Dans le Marianne de cette semaine, je parle des vacances des écrivains.

Nouvelle version de mon manuscrit rendu à mon éditrice. Il sort en janvier aux éditions de l’Olivier. Un essai autofictif sur l’écriture.

  • 1. RG  |  15 août 2013 à 12h18

    Orangina Serré
    Les DéNantis
    Les AnéaNtés
    Série Anthracite

    J’arrête un peu…

    Filons-nous (moi) ton article de Marianne. Ca m’intéresse bien de savoir en quoi consiste une vacance d’écrivain ! Je me demande si c’est comme une vacance de traducteur ? En tout cas, mon père, lui ses vacances d’écrivain ressemblait étrangement à son quotidien d’écrivain !

  • 2. Martin  |  15 août 2013 à 12h47

    Pas mal comme idées… Mais on va encore chercher.
    Je n’ai pas l’article de Marianne, je ne sais donc pas ce que je journaliste a repris de mes propos.
    Oui les vacances d’un écrivain ressemblent à son quotidien.
    Mais avec baignades et barbecues. Et un rythme plus tranquille.
    (je vais essayer de mettre la main sur l’article).

  • 3. sagaga  |  15 août 2013 à 18h09

    Si j’ai bien suivi tu lis 8 livres en même temps tout en composant une chanson, en matant une sérié télé, en donnant des avis à marianne,tout en t’occupant du barbecue. Bon c’est certain désormais Martin Page est un autre. Ou deux autres.

  • 4. Frédérique M  |  16 août 2013 à 13h26

    Traumatique, allons, allons, comme tu y vas. Un peu… ou encore… bon bref. Un véritable plaisir d’avoir été lue par toi Martin, ça c’est sûr.

  • 5. Martin  |  16 août 2013 à 16h04

    @ Sagaga : Je n’ai pas l’impression d’être hyperactif, simplement chaque journée est une grande page blanche qu’il s’agit pour moi de remplir, ça me donne une grande énergie.
    @Frédérique : en attendant ton prochain livre.

  • 6. RG  |  18 août 2013 à 21h58

    @ Sagaga – comme quoi, entre auteur et autre…

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils rss