9 décembre 2013

Le Walter Benjamin de Bruno Tackels. Passionnant et inspirant. Des extraits bientôt.

Et le On n’y voit rien de Daniel Arasse offert par mon ami Christophe Maout. J’ai déjà ce livre et je l’ai lu plusieurs fois, je le relis pourtant, et je le redécouvre. C’est une bonne chose de se voir offrir des livres que l’on a déjà. La chance d’une redécouverte.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils rss