9 décembre 2013

dessin-coline-pierreRien de mieux que de rentrer chez soi. Beaucoup de déplacements ces dernières semaines, et je suis fait pour la sédentarité. Mais de belles rencontres et des retrouvailles. Une amitié qui se fissure sans que je comprenne pourquoi. Il y a des sujets dont il est impossible de parler sans que tout devienne passionnel et violent (la langue française, la prostitution, par exemple).

Parfois il est important de ne pas penser qu’on a raison. Avoir raison c’est le début de la catastrophe. Laissez les choses en suspend. Se mettre à distance. Relire Jean-François Billeter.

Coline travaille à dompter le dessin avec stylet numérique, et nous travaillons à un livre ado en commun.

Retour aussi à Maison des Trois Thés où je n’étais pas allé depuis un moment. Toujours la même qualité, des thés exceptionnels (en particulier les oolongs de Taïwan -et nouveauté certains en biodynamie- et les pu-ers). Ces temps-ci : Shui Xian de Taïwan, Beauté Académique 2, Milan Xiang 1 (un Dan Cong), Baling Fuyan (biodynamie), et le vrac n°37 de 2002 (pu-er entre deux âges, passionnant, et pas cher). Chez Hojo Tea, le Deep fermented oolong, chez Postcard Teas, Edo Bancha et Yimu Red, deux thés singuliers.

Mon récit autofictionnel sur la création littéraire devrait sortir au printemps. Des nouvelles bientôt.

Belle période malgré les tremblements de terre. On trouve de nouveaux alliés. Je dois apprendre à me poser. Bonne résolution : à ne rien faire.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils rss