4 novembre 2015

Parfois une grande maison d’édition ne répond pas à un écrivain, parfois elle ne paye pas l’argent qu’elle lui doit. Quand une maison d’édition ne respecte pas la loi, ni la simple politesse, elle participe à casser les rapports avec les écrivains, elle casse une communauté intellectuelle. Ça nous rappelle que pour certains le livre est une industrie. François Bon parle et film devant les locaux d’Albin Michel : « Je m’exprime vidéo, donc je parle boutique : faire des livres, faire du web. Pas pour des questions personnelles. Mais pour réfléchir à tout ça. Seulement, quand Albin-Michel refuse de répondre à tes mails et ne m’a pas payé depuis 3 ans, on peut quand même leur poser une ou deux questions ? »

  • 1. Benjamin  |  30 décembre 2015 à 16h24

    Merci pour l’écho de cette vidéo à côté de laquelle j’étais passé.
    Un discours tout à fait juste. A relayer.
    Au plaisir.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils rss