15 avril 2016

Avoir un enfant, c’est découvrir que le monde entier est là pour vous faire la leçon. Avoir un enfant, c’est découvrir qu’en tant que parent, pas mal de gens cherchent à vous infantiliser. C’est très très très irritant et je n’ai pas l’intention de garder mon calme. Entre les vieilles dames dans la rue qui disent « la tétine c’est pas bien » ou « il va prendre froid  » ou « il est habillé en fille », entre les autres parents qui ont des enfants un peu plus âgés qui font des remarques sur absolument tout sur un ton sentencieux, au final on trouve peu de bienveillance, mais des personnes imbues d’elles-mêmes, de leurs expériences, de leurs échecs, de leurs renoncements, de leurs incapacités, de leurs névroses, de leur méchanceté, de leur morale, de leur choix, et qui tentent de vous faire incorporer que leur parcours est la règle, et que « vous verrez quand il aura 1 an, 2 ans, 5 ans, 10 ans, 18 ans ». Ça me fait penser à ceux qui nous disaient qu’on n’aurait plus un instant pour écrire après la naissance de Cyrus, qu’on renoncerait à tout activité personnelle, que notre couple serait entre paranthèse, qu’on n’aurait plus le temps pour rien, qu’on serait tout le temps fatigué… Que les gens nous lâchent avec leurs conseils dépressifs et avec la projection de leurs problèmes, bordel, on découvre la vie de jeunes parents, c’est magnifiquement chaotique, on s’en sort, ce n’est pas toujours simple, ce n’est pas parfait, mais ça va, ça va très bien même. On veut bien des conseils bienveillants, encourageants, des idées de recettes, des informations nutritionnelles, on veut de la douceur et de la joie :-)

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils rss