19 avril 2016

Les amies, les amis,

Aujourd’hui sort mon nouveau roman, L’art de revenir à la vie, aux éditions du Seuil. Un livre dans lequel je me mets en scène, entre autofiction et science-fiction.

artreveniralaviemartinpage

Présentation de l’éditeur :

Martin, le narrateur, vient d’avoir quarante ans. Il se rend à Paris pour rencontrer une productrice qui souhaite adapter un de ses romans au cinéma. Il loge chez un ami artiste qui lui prête son appartement. Il y découvre la dernière oeuvre de celui-ci : un sarcophage de métal curieusement titré :  » Machine à remonter le temps « . Il s’y glisse et s’y endort. Le voilà revenu, 29 ans plus tôt, dans la ville de sa jeunesse, face à un double de lui-même alors âgé de 12 ans. Le lendemain, il retrouve la productrice pour discuter de l’adaptation de son roman. Mais très vite, tout déraille. Le projet de film est annulé et les exigences de la cinéaste deviennent pour le moins surprenantes. Chaque nuit que compte ce séjour parisien où rien ne se passe comme prévu, Martin et son jeune moi poursuivent l’échange. Le quadragénaire cherche à donner des conseils au jeune ado, en échange de nouvelles sur son propre avenir. Mais la relation se complique : décidément, ce double-là a l’esprit de contradiction, au point de mettre Martin, qui ne désire que l’aider, en difficulté, dans sa vie réelle comme dans l’autre, la vie rêvée. Que faire du passé ? Comment être fidèle à l’enfant que l’on a été ? Sous des dehors volontiers humoristiques et fantasques, L’art de revenir à la vie met en scène les concessions, les négociations et le bricolage qui président à notre existence.

Je serai à la Librairie Durance le vendredi 22 avril à 18h30 pour présenter mon livre.

  • 1. Audert  |  19 avril 2016 à 15h30

    Je me réjouis de découvrir ce roman!
    Sa présentation m’évoque une expérience d’hypnose (la rencontre avec un soi enfant).
    J’espère pouvoir passer à la librairie vendredi!

  • 2. admin  |  4 mai 2016 à 16h37

    Merci, chère Audrey !

  • 3. juliette  |  31 mai 2016 à 18h48

    Vous ai découvert grâce à François Bégaudeau dont j’aime les livres et qui vous avez cité parmi les auteurs qu’il aimait bien;

    Viens de lire dans la foulée votre Manuel d’écriture et de survie, L’apiculture selon Samuel Beckett et, terminé ce matin au lit avant d’aller travailler (plic ploc faisait la pluie sur les volets métalliques et j’étais comme dans ma cabane), L’art de revenir à la vie.

    Vos livres pleins de fantaisie, de poésie, de gravité et d’humour me réjouissent; je suis contente quand je sais que celui que j’ai entamé m’attend à la maison.

    Contente aussi à l’idée que je vais vous offrir à mes soeurs et que cela va leur plaire.
    Merci donc Martin

    ps: mon neveu a 12 ans, quel ouvrage de vous me conseillez-vous que je lui offre (pour son anniversaire)?

  • 4. admin  |  11 juillet 2016 à 10h54

    Chère Juliette,
    Merci pour vos mots, qui font du bien.
    Pour votre neveu, pourquoi pas La Folle rencontre de Flora et Max (co-écrit avec ma compagne).

  • 5. Giordano  |  1 septembre 2016 à 08h37

    Roman bien écrit, introspectif et intrigant. J’aime votre style que je trouve efficace et confortable. Cependant, j’ai l’impression qu’une bonne partie du dénouement repose sur le fait que le héros adulte a des enfants; simplement. Comment aurait réagit le héros jeune si sa version de lui future vivait sans descendance? Morale de l’histoire?: ‘Ne cherchez pas, faites des gosses.’

  • 6. admin  |  1 septembre 2016 à 09h43

    Je n’ai pas écrit le livre dans cet esprit (je fais allusion à votre « morale de l’histoire »), mais c’est la liberté du lecteur d’y voir ce qu’il désire (ou craint) y voir. A vous de voir donc. De plus, c’es un roman autobiographique et j’ai réellement un jeune fils.

  • 7. moreno patrice  |  22 novembre 2017 à 17h31

    bonjour, ce message un peu tardif mais qu’importe, le dernier tiers est tout simplement superbe…!
    bien à tous les trois.

  • 8. Martin  |  24 décembre 2017 à 20h18

    Très touché, merci :-) ça fait chaud au coeur.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils rss