19 septembre 2017

Il y a quelques temps je répondais aux questions de la revue Ballast. J’y parle du bobard de la viande éthique, des femmes dans le mouvement (il n’y a pas de « père à la cause animale »), de l’hypocrisie (de la bêtise) des écologistes à l’égard de l’élevage, de l’imagination politique (contre le « there is no alternative »), des nécessaires et passionnantes disputes au sein du mouvement, de notre statut de militants, des luttes pour les humains, et des animaux qui, si on sait les écouter, parlent…

À lire ici : https://www.revue-ballast.fr/martin-page-animaux-individus/

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils rss