14 mai 2018

Photo le 13-05-2018 à 19.57

J’ai profité de mon court séjour en Belgique pour faire une crise de colique néphrétique en gare de Bruxelles Midi. L’endroit est pas mal pour ça, il y a un hall assez long pour le parcourir en suant, en réprimant des cris de douleur et en manquant de s’évanouir.
J’ai pris deux tramadol 50 mg. Au bout d’une demi-heure la crise ne se calmant pas, j’ai signalé que j’étais en train de faire une crise, ce à quoi le guichetier du bureau d’informations a dit « Bah il suffit de faire pipi, non ? » J’ai secoué la vitre et je lui ai demandé d’appeler je ne sais pas les secours, un médecin, quelqu’un de garde. Une pompière est arrivée, elle a appelé une ambulance et j’ai ainsi pu faire un petit séjour non prévu dans un lieu pitoresque : l’hôpital Saint-Pierre. En arrivant à l’hôpital, ça allait beaucoup mieux. Ils m’ont fait une perfusion de doliprane et d’un antiinflammatoire. Et miracle (et là grosse différence avec les médecins français qui gardent leur stock pour leurs fêtes) ils m’ont même proposé de la morphine. J’ai décliné. Ensuite prise se sang, urine, et scanner.
C’est ma deuxième crise. L’année dernière j’ai expulsé un caillou de 4,6 mm. Cette fois, il fait 3 mm. Ce sont des cailloux d’oxalate de calcium dihydraté. Donc je suis sensé boire entre deux et trois litres d’eau par jour, ce que j’avais du mal à faire (mais là je suis vraiment motivé). Et éviter le sel. Et apparemment boire du jus d’agrumes. Je vais me renseigner sérieusement tellement l’expérience est juste atroce.
Comparé à l’hôpital d’Angers c’était plus sympa. Le personnel est plus gentil et disponible, plus drôle aussi (et ils se sont mêmes excusés de l’attente). Comme en France, j’ai été dans une chambre, puis dans un cagibi chambre puis dans un couloir (parce qu’eux aussi manquent de lits).
Ah et un flic est venu me rendre visite parce que comme ma crise avait eu lieu sur la voie publique c’était la procédure de venir me voir. On s’est salué, j’ai levé les mains en l’air, je lui ai demandé d’arrêter mon calcul, il a préféré partir.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils rss