17 novembre 2018

Mon ami Laurent Sagalovitsch est la cible d’un site d’extrême-droite (intitulé Democratie participative) suite à un texte qu’il a écrit (pour le magazine en ligne Slate) contre le mouvement des gilets jaunes (sur le sujet nous sommes en désaccord). Voici le titre de l’article sur le site d’extrême-droite « L’immonde empoisonneur de puits youtre Laurent Sagalovitsch vomit sa haine des Français avec le lancement du mouvement des Gilets Jaunes », suit un article antisémite.
Dans ces cas-là, on doit faire un signalement (site ci-dessous). Et toujours garder à l’esprit que l’antisémitisme est bien présent (et oui à gauche aussi, comme on a pu le voir au Royaume-Uni avec les différentes affaires touchant le parti travailliste).
Ça me rappelle aussi que ces dernières années, des éditeurs se sont lancés dans la republication de textes antisémites et d’écrivains antisémites (Robert Laffont pour Mes combats politiques de Maurras, et Rebatet), Gallimard pour les écrits antisémites de Céline. À l’heure où Macron fait mine de rendre hommage à Pétain, ou un de ses proches cite Maurras, ne pas oublier que la France n’en a pas fini avec l’antisémitisme. Souvenir personnel : quand je sortais avec une fille de la bourgeoisie parisienne il y a très longtemps (elle est maintenant ma meilleure amie), j’avais été choqué de voir que ses ami.e.s (élèves de prestigieuses prépas du centre de Paris) avaient tous des livres de Drieu la Rochelle, Céline, parfois Rebatet, dans leurs bibliothèques, mais aucun.e ne connaissaient Marek Edelman.
Ne jamais rien laisser passer et toujours être aux côtés des personnes qui sont victimes d’attaques antisémites. Ne rien laisser passer. Je suis là, Laurent.
Ça (l’antisémitisme et la complaisance française à l’égard de l’antisémitisme) me met dans une grande colère.
(le site facho est toujours en ligne)

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils rss