10 juillet 2010

Je reçois quelques amis à Solitude pour le week-end, l’occasion pour moi de lâcher mon stylo et de faire d’autres trajets que mes habituels aller-retour « mon appart/bibliothèque ». Ce soir l’équipe allemande de football joue pour la troisième place de la coupe du monde, nous allons passer la soirée en ville pour le spectacle de l’effervescence (on aimerait que les gens puissent se motiver aussi pour d’autres raisons). Demain, thermes (Stuttgart est un coin célèbre pour ses thermes) ce qui vu la chaleur sera un bain de foule autant qu’un bain d’eau minérale (j’ai cru comprendre qu’il y avait plusieurs parfums, souffre, pétillante etc).

Je rentre à Paris lundi pour quelques jours. Quentin et moi avons rendez-vous à l’Olivier avec Alix, mon éditrice, pour discuter de la maquette de notre livre, où placer les dessins dans le texte, rajouter un peu de couleur à la couv peut-être.

Un mot à défendre.

Un ami vient d’avoir une note éliminatoire à un concours (cela arrive d’une manière très étrange -l’Etat est doué pour éliminer des candidats qui seront plus tard recrutés comme simples vacataires ou contractuels, avec des droits diminués, précaires), mon frère cherche un appart (et les cdd sont une saloperie), scandales pour la majorité et pour le Ps (en Paca), un déséquilibré et un pompier tombent de la verrière de la Gare de l’Est, on continue à tout permettre aux banques et aux financiers et on promet des souffrances aux simples citoyens (qui votent pour plus de souffrance encore). Il fait chaud mais ça m’est bien égal. Liste de livres à acheter. Caro m’a apporté un disque de Casuarina, samba !

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS