23 juillet 2010

Café ce matin. D’abord trop chaud puis (évidemment) froid. Mais j’aime bien le café froid, donc ça va. J’ai acheté du lait de coco chez Alnatura (Kokos Milch mit 60% Kokosanteil !), parce que ça avait l’air chouette et que j’essaye de varier mes repas (riz, lentilles, tofu, soupe, pommes), parce que je veux maximiser mon séjour en Allemagne en essayant des produits exotiques. Et ce midi je me trouve bien circonspect devant cette boîte. J’imagine que du riz ira bien avec, allez hop je fais cuire du riz et je mettrai du lait de coco dessus, après cuisson. On verra bien. Cuisine expérimentale.

J’aurais terminé une première version du livre sur Beckett d’ici mardi. Impression d’enregistrer un disque à l’arrache en marge d’une tournée. Cool.

Tiens je retombe sur cette mise en garde de la présidente argentine pendant le G20 : la politique de rigueur qu’on nous prépare c’est exactement ce qui a fait entrer l’Argentine dans la profonde crise de 1998. Hm est-ce que l’info a été reprise par des journaux ? Non. Ah si, étrangement, par les Échos (je rêve) (+ je viens de lire un billet sur blog économique « libéral libertarien », c’était effrayant dans le registre « les chômeurs sont des profiteurs, les dépenses publiques sont trop élevées », waou, ils sont là les petits barbares, comme au FMI ou à la tête de l’Union Européenne qui viennent d’essayer de faire renoncer la Hongrie à une taxation des banques, des barbares en costard).

  • 1. gilda  |  23 juillet 2010 à 12h37

    D’une éducation « trente glorieuses » à l’ancienne, je gardais l’idée vague qu’être au chômage c’était pas bien – sans aller jusqu’à stigmatiser ceux qui y étaient, plutôt quelque chose à titre personnel pour sa vie à soi, un peu comme tomber malade, quoi -. Et puis un jour au cours de mon job d’informaticienne que j’avais, je me suis retrouvée en charge de fichiers concernant les rémunérations principales et surtout annexes des cadres sup d’une grande banque. De ceux qui gagnent en une semaine ce qu’un cadre moyen (je préfère ne pas comparer à un Smic ou au RSA) gagne en un an et encore s’il a eu « sa » prime. J’ai découvert l’escroquerie légale que sont les stocks-options. Bizarrement, depuis je suis devenue complètement imperméable aux discours moralisateurs. Si eux n’ont pas honte, pourquoi l’aurait-on ?

    PS : danger de la cuisine expérimentale : que ça soit trop bon et puis après on désespère de ne jamais pouvoir refaire ce plat succulent. (sourire)

  • 2. Martin  |  23 juillet 2010 à 16h27

    Et les paradis fiscaux et le reste. Ouais.

    Alors, bon, pas de risque de ce côté là : mon déjeuner ne s’est pas révélé trop bon. Mais c’était pas mal.

  • 3. Raquel Byrnes  |  24 juillet 2010 à 00h58

    Café, lait de coco et le riz? Pas étonnant que vous êtes méditant ces choses sérieuses. Peut-être que vous auriez dû avoir un hamburger à la place? Nous n’avons pas eu beaucoup de discussions à ce sujet ici en Californie. Peut-être que je devrais trouver un article de nouvelles du monde?

  • 4. Martin  |  24 juillet 2010 à 08h18

    Café, riz et lait de coco c’est très fantaisiste d’une certaine façon…
    J’ai bien peur que les hamburgers ne soient pas terribles ici, mais cela aurait été avec plaisir.
    J’imagine bien que la presse américaine n’est pas plus critique que la presse française. Au Canada le Vancouver Sun en a parlé et en Angleterre le Globe & Mail (et un édito dans le Guardian). Il y a des choses qu’on ne veut pas entendre.
    Bonne journée en Californie !

  • 5. Martin  |  24 juillet 2010 à 08h44

    by the way the word « libéral » in french has not the same meaning that your word « liberal ». It’s almost the opposite.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils RSS