11 février 2019

soireeamoureux

Cinéma (on a beaucoup aimé Les invisibles), dîner en amoureux, mais avant ça, prendre un verre au Bar du Centre, avec notre butin de livres, dont une bio d’Astrid Lindgren, un livre sur des écrivaines et écrivains qui ont fait le choix de ne pas avoir d’enfants (Ils vécurent heureux et n’eurent pas d’enfants, traduction et préface par Julia Kerninon), le nouveau Mathieu Simonet, un roman jeunesse sur un enfant défiguré (Wonder)…

  • 1. Laurence  |  10 décembre 2020 à 16h10

    Bonjour,
    J’écris un mot pour vous dire que j’ai acheté votre livre, dans un geste un peu militant, je l’avoue.
    Parce-que je suis comme de très nombreuses femmes : que j’en ai marre de voir que les hommes se limitent à l’éducation qu’on leur a donnée et au formatage dans lequel ils se complaisent.
    Bravo d’avoir osé, en étant un homme, écrire sur la sexualité des femmes vue par certains hommes.

    J’aimerais maintenant que plus de personnes se penchent sur l’invisibilité des matures. Des femmes, bien sur. Parce que là encore une fois, si les années sont signe de plus value y compris sexuelle chez ces messieurs, les femmes, elles sont tout juste bonnes à être grand-mère.
    La peau qui n’est pas autant élastique et là bam ! c’est l’écrasement au sol comme justement si l’élastique avait pété.
    J’en ai marre.
    Marre d’avoir connu un ex qui est revenu aux fondamentaux du « ramonage » parce que c’est plus facile, ça « prend moins la tête », etc …
    Marre de rencontrer des hommes qui devraient en théorie avoir une vision un peu développée qu’ils n’en ont ; encore une fois limités par surtout « ne pas se prendre la tête » (formule adulée par le genre masculin).

    J’en suis à travailler sur le sujet pour avoir l’ambition d’écrire à mon tour sur le sujet, tant pour le faire avec humour qu’avec gravité et sérieux.

    Merci de faire partie de ceux qui n’ont pas besoin de lunettes pour bien voir certaines choses et de ne pas avoir besoin d’appareil auditif pour bien entendre …

    Au plaisir, qui sait, de recueillir de bons tuyaux pour être éditée…

    Bien à vous,
    Laurence

  • 2. Martin  |  24 avril 2021 à 12h55

    Merci pour votre message et vraiment je suis désolé de tout ça, je crois que ça bouge un peu mais si lentement.

Faire un commentaire


indispensable


indispensable, restera secret


S'abonner aux commentaires via le fils rss